Cours de mécanique pour les féminines

Cours de mécanique pour les féminines

S’il est un club où l’on sait utiliser les compétences de chacun, c’est bien le RCG : Randonneur Cyclotouriste Golénois

En effet, pendant la morte saison cycliste, certains d’entre eux ont mis à la disposition de leurs co-équipières leurs connaissances en mécanique.

Philippe Best nouveau président du CODEP ( comité départemental ) et Lulu Freyssenet ont dévoilé tous les secrets pour réparer une crevaison .

Ecarter vos patins de frein, dégager la roue du cadre, sur la partie opposée de la valve introduire les démonte-pneus, retirer la chambre, inspecter la chape, prenez une chambre à air neuve , gonfler la légèrement et la mettre en place, procéder au gonflage définitif et n’oubliez pas le démonte pneu sert en principe à démonter le pneu. Il faut éviter de l’utiliser au remontage pour ne pas pincer la chambre à air. Plein d’autres conseils ont été prodigués : pendant l’hiver il faut mettre votre monture au repos avec la chaîne sur petit pignon et petit plateau pour ne pas solliciter les ressorts du dérailleur.


Lire la suite
Les féminines du RCG toujours actives

Les féminines du RCG toujours actives

Du 27 mai au 6 juin, les féminines du RCG attaquent un périple de 11 jours qui doit les conduire jusqu’à Strasbourg, rendez-vous emblématique européen.

C’est là, en effet qu’ont choisi de se retrouver les cyclotes européennes pour un défilé le 5 juin sur les rives du Rhin.

Après Paris en 2012, la FFCT a décidé de fédérer un maximum de femmes pour mettre en valeur le cyclisme féminin et valoriser le vélo comme moyen efficace pour améliorer la santé et le bien-être. Il ne s’agit pas d’organiser une compétition mais de promouvoir ce sport en tant qu’activité sportive et conviviale.

Les groupes de féminines sillonneront la France jusqu’à Strasbourg mais il en arrivera aussi des autres pays européens.

Dix adhérentes du RCG partiront de Paray-le-Monial pour rejoindre la capitale européenne sur le vélo mais en dilettantes en prenant le temps de visiter les sites traversés. Deux autres effectueront le trajet Lapalisse-Strasbourg avec la ligue d’Auvergne d’une manière plus sportive.

En attendant le départ, l’entraînement se poursuit, trois fois par semaine. Les personnes intéressées pour intégrer le RCG peuvent s’adresser à Colette Fayard (04 71 66 66 97)


Lire la suite
Dans le sillage des Jacquets 2

Dans le sillage des Jacquets 2

Les féminines du RCG sur le chemin de St Jacques
Ce sont huit adhérentes du RCG qui ont pris la direction de Lectoure pour effectuer un deuxième tronçon du chemin de St Jacques à vélo. Si le premier séjour en 2014 les avaient conduites du Puy à Flamarens (près de Moissac), le périple 2015 s’est poursuivi jusqu’en Espagne à Santo Domingo de la Calzada.
Tout en pédalant sur près de 500 Km, le groupe a pris le temps de musarder pour admirer paysages, cathédrales, églises qui abondent sur le trajet, observer les travaux agricoles comme la récolte du raisin, du maïs et du tournesol, les élevages d’oies et canards… Les lieux d’hébergement étaient visités avec plus d’attention : Condom sa cathédrale et ses mousquetaires, Nogaro, Arzacq-Arraziguet , Navarrenx, St Jean-Pied-De-Port au sein du pays basque et point de convergence de tous les pèlerins, Estella où l’accueil des sœurs au monastère de San Benito fut des plus chaleureux, Logroño et pour finir Santo de la Calzada et sa légende (une poule et un coq vivent dans la cathédrale).
Au cours de la randonnée tout s’est passé pour le mieux : temps clément, pas d’incident technique, ni d’accident. Les hébergements très corrects pour un prix modique permettent à toutes de participer. Le prêt du bus par la mairie de Sainte Sigolène réduit également le coût du transport.
Très satisfaites de leur périple, les cyclotes pensent déjà aux projets futurs : la fin du St Jacques probablement en 2017, le rassemblement européen à Strasbourg en juin 2016, et plus proche la randonnée pédestre du RCG le 29 novembre.
Les adhésions au club sont toujours possibles : auprès de Colette Fayard au 04 71 66 66 97 ou de René Freyssenet au 04 71 66 13 73 ou lors de l’AG début janvier 2016.


Lire la suite
Randonnée de printemps

Randonnée de printemps

P1040878P1040862 - CopieDix-huit adhérents au RCG se sont rendus en Camargue pour la traditionnelle sortie de printemps des féminines. Un minibus tractant une remorque avec onze vélos et deux voitures bondées, le convoi ne passe pas inaperçu !
Les quatorze cyclotes accompagnées de quatre cyclos sont en partance pour un « décrassage » en terrain peu accidenté. Le parcours préparé va les conduire de Sommières à Saintes-Maries-de-la-Mer ; puis à Beaucaire et Tarascon, Remoulins et retour à Sommières où est restée l’une des remorques : un bon tour de Camargue.
Les quatre étapes journalières de 70-75 Km sont effectuées sans encombre par les adeptes du cyclisme « Zen », soit un total de 290 Km pour les quatre jours. Le groupe des six plus sportifs concocte des parcours un peu plus difficiles avec un dénivelé allant jusqu’à 1250 m pour 70 km .
Bien sûr l’effort physique ne fait pas oublier les autres aspects du cyclotourisme. Au passage on admire et visite les sites renommés : la Tour Carbonnière, les châteaux de Beaucaire et Tarascon, les théâtres et arènes, l’inimitable Pont du Gard… Chacun profite aussi des espaces naturels et des curiosités : les marais, les flamants roses, les chants des innombrables oiseaux, les manades de chevaux et taureaux, les champs de vignes, d’arbres fruitiers…
Cerise sur le gâteau : pas de pluie, un vent peu soutenu, une température des plus agréables, pas d’accident ni même de crevaisons chez les cyclotes (les messieurs s’en sont moins bien tirés !), autant dire un ciel sans nuage, sans oublier les petits soins de Michèle, la présidente-intendante.
Très satisfait de ce périple, le groupe prépare déjà le séjour de septembre, la suite du Chemin de Compostelle. Chaque semaine trois sorties sont prévues pour parfaire l’entraînement et garder la forme.


Lire la suite
Première sortie pour les féminines du RCG

Première sortie pour les féminines du RCG

Avec le soleil et les longs jours annonçant le printemps, les cyclotes étaient impatientes de ressortir leur monture pour une nouvelle saison au programme bien chargé.

C’est chose faite depuis ce premier samedi de mars. Le départ était donné de la gare de Bas en Basset où le chef de gare s’est fait un plaisir d’immortaliser le groupe par un cliché. Le dénivelé étant peu important le long de la Loire, les dix cyclistes s’en sortaient sans difficultés.

Comme les années précédentes, les sorties sont programmées trois fois par semaine (mardi, jeudi et samedi) avec des parcours aux difficultés progressives. Les départs sont donnés à des endroits variables dans un rayon  de moins de 20km autour de Ste Sigolène (covoiturage conseillé).

Les randonnées de plusieurs jours sont d’ores et déjà programmées. Au mois d’avril c’est un tour de 4 jours en Camargue et en septembre la suite du chemin de St Jacques jusqu’en Espagne. Début septembre quelques-unes participeront à certaines étapes de la randonnée organisée par la ligue d’Auvergne en Haute-Loire « Marquis de Lafayette nous voilà ». Sans oublier le week-end familial commun à tous les adhérents du RCG les 12 et 13 septembre et l’organisation de la randonnée pédestre du dernier dimanche de novembre.

Pour celles qui seraient intéressées par les activités du RCG vous pouvez contacter :

Colette au 04 71 66 66 97

 


Lire la suite

Dans le sillage des Jacquets

Cette année pour la rando d’automne, le choix s’était porté sur la route de St Jacques. Neuf cyclotes et leurs deux accompagnateurs ont pris le départ au Puy.
Au terme de huit jours d’efforts sur des routes plutôt accidentées, le groupe a atteint le petit village de Flamarens, 40 km au-delà de Moissac. Les jambes fléchissaient un peu, mais la beauté des sites et les rencontres parfois insolites et toujours enrichissantes remontaient le moral des troupes au beau fixe. D’ailleurs le soleil était au diapason, la pluie se déversant seulement la nuit.
Au cours des 476 Km parcourus, les cyclotouristes ont pu visiter nombre de chapelles : St Roch, St Pierre, St Etienne… et étudier architecture, sculpture, peinture, art religieux dans les diverses églises et abbayes comme Conques et Moissac les plus connues, et même écouter un concert d’orgues. Elles ont aussi frémi au souvenir de la Bête du Gévaudan entre Haute-Loire et Lozère, respiré le grand air sur les plateaux de l’Aubrac et musardé le long du canal de l’entre-deux mers dans le voisinage des eaux tumultueuses du Tarn et de la Garonne.
Les participantes rêvent déjà d’arriver à St Jacques de Compostelle! Oui mais en combien d’étapes et sur combien d’années ?
2-Arrivée à Saugues


Lire la suite

Toutes à Paris

Elles l'ont fait ! les neufs féminines du RCG, accompagnées par une du club du Puy en Velay, ont rejoint la capitale à vélo. Elles sont parties le lundi 10 septembre  de Villerest avec une Loire émergeant de la brume pour rejoindre Digoin. Durant cette première étape, le sort s'acharne sur le groupe avec 4 crevaisons. Mais Colette, la mécanicienne, exécute les réparations en un tour de main, enfin apparaît le canal de Digoin. Mardi, la deuxième étape va mener les filles jusqu'à Decize. Encore une crevaison ! Mais l'étape continue sur des petites routes tranquilles, Decize est atteinte à la confluence de le Loire et du canal du centre. Mercredi 12 septembre, le petit peloton féminin se dirige à Argenvières, en passant par le Bec d'Allier. Encore une crevaison ! Il faut songer au réapprovisionnement des chambres à air. Jeudi, une pluie, fine et traversante s'abat sur les cyclotes. Elles mettent les ponchos. Puis le ciel est devenu plus clément au fil de la journée. Briare est atteint après trois autres crevaisons. Vendredi, la jonction s'est faite avec les autres féminines d'Auvergne, vers Cepoy. Et samedi, les 95 féminines de la région Auvergne atteignent enfin Paris après 496 km et 10 crevaisons. Dimanche, c'est la fête parisienne. Munies de foulards Verts (symbole de l'Auvergne), elles participent au défilé monstre de 4000 cyclos féminines venues des quatre coins de la France. Parties de la Place Joffre, elles ont rejoint le champ-de-Mars, en un interminable peloton, pour un pique-nique géant, sous la bonne garde de la tour Eiffel. Cette expérience restera inoubliable. Elle a permis de démontrer que des femmes motivées peuvent réaliser de véritables exploits sportifs. L'idée de ce rassemblement national féminin à été lancée par la FFCT (Fédération française de cyclotourisme) qui a assuré la gestion du séjour parisien, sans oublier le travail des ligues régionales. Coup de chapeau également aux deux chauffeurs du minibus (prêté par la municipalité) qui ont assuré la maintenance sur toutes les étapes, transporté les bagages et ramené tout le monde à la maison.


Lire la suite